04/10/2018 - Portraits

par pierre darge

Conquest VHP

Le summum de l’élégance et de la précision

Il y a quelques semaines s’est tenue à Rome la quinzième étape du Longines Global Champions Tour, parallèlement à la présentation de la Conquest VHP GMT Flash Setting. Nous y avons rencontré le vice-président et responsable international du marketing Juan-Carlos Capelli pour évoquer l’élégance, la tradition et les prouesses techniques de la montre la plus précise au monde.

par pierre darge

Conquest VHP

Le summum de l’élégance et de la précision

Il y a quelques semaines s’est tenue à Rome la quinzième étape du Longines Global Champions Tour, parallèlement à la présentation de la Conquest VHP GMT Flash Setting. Nous y avons rencontré le vice-président et responsable international du marketing Juan-Carlos Capelli pour évoquer l’élégance, la tradition et les prouesses techniques de la montre la plus précise au monde.

Longines World’s Best Racehorse

"La Conquest VHP a été présentée l’année dernière et nous en proposons à présent une nouvelle variante : la GMT. Cela nous paraissait un choix logique, étant donné que les gens voyagent de plus en plus souvent. Par ailleurs, nos clients peuvent télécharger une application permettant de cocher la ville de destination. Grâce à un faisceau lumineux émis par le téléphone, la montre se règle sur l’heure de la destination, tandis que l’heure à domicile est indiquée par une quatrième aiguille..." Juan-Carlos Capelli

Ce n’est pas un hasard si Rome a accueilli les trente-cinq meilleurs cavaliers au monde de saut d’obstacles. Des siècles avant notre ère, le Circus Maximus était déjà le théâtre de spectaculaires courses de chars. Devant plus de cent mille spectateurs, des hommes harnachés défendaient férocement leurs couleurs en guidant des chars de quatre à huit chevaux. Un spectacle aussi cruel qu’impitoyable.

Les concours de saut d’obstacles ne sont en rien comparables aux courses de chars de l’Antiquité : au Stadio dei Marmi règne en effet une atmosphère d’élégance et d’intimité. Les cavaliers y concourent en tenue impeccable et le public rivalise d’élégance et de discipline. L’allure gracieuse des chevaux leur confère une beauté intemporelle. Et la marque Longines est omniprésente. Ce n’est certainement pas fortuit et c’est la raison pour laquelle nous avons sollicité un entretien auprès de Juan-Carlos Capelli…

Longines World’s Best Racehorse

"Ce qui fait notre singularité, c’est que nous proposons une montre pour chaque poignet et que nos créations sont portées à proportions égales par des hommes et des femmes. Pour autant, élégance n’est pas synonyme de snobisme. Tout le monde peut porter nos montres. Cela m’a récemment sauté aux yeux à l’hippodrome d’Ascot : j’y ai vu un vendeur de journaux porter une Longines, de la même manière que j’ai vu une Longines au poignet de la reine…" JUAN-CARLOS CAPELLI

L’élégance avant tout

« L’atmosphère de ce type d’événement correspond à cent pour cent aux valeurs que nous défendons : l’élégance, la tradition et la performance. En ce qui concerne l’élégance, il est frappant de constater de quelle manière les gens s’habillent pour assister à un jumping. À cet égard, le chapeau a toujours été un accessoire essentiel ; il est pour ainsi dire un incontournable. Les cavaliers, qu’il s’agisse d’hommes ou de femmes, portent le veston et la cravate. Ce type d’élégance a toujours plu à Longines et toutes ses montres sont conçues dans le même esprit.

Pour ce qui est de la tradition, j’aime faire référence au lien séculaire qui se noue entre le cheval et le cavalier. En outre, Longines est la plus ancienne marque déposée dans les archives de l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle. Elle y figure au numéro 14, mais les treize marques qui la précèdent ont soit disparu, soit complètement changé d’objectif.

Notre attachement à la performance et la précision nous a conduits à créer la Conquest VHP, la montre-bracelet la plus précise au monde. À l’instar du saut d’obstacles, où chaque millimètre compte pour franchir la barre, la VHP compte chaque seconde.

Ce qui fait notre singularité, c’est que nous proposons une montre pour chaque poignet et que nos créations sont portées à proportions égales par des hommes et des femmes. Pour autant, élégance n’est pas synonyme de snobisme. Tout le monde peut porter nos montres. Cela m’a récemment sauté aux yeux à l’hippodrome d’Ascot : j’y ai vu un vendeur de journaux porter une Longines, de la même manière que j’ai vu une Longines au poignet de la reine…

Outre le saut d’obstacles, nous soutenons le ski alpin et la gymnastique sportive, deux disciplines qui attirent autant les hommes que les femmes. Mais le saut d’obstacles a ceci d’unique que les hommes et les femmes s’affrontent sur la piste.

Longines World’s Best Racehorse

Longines World’s Best Racehorse

Le retour de la montre à quartz. 
La Conquest VHP semble célébrer la renaissance de la technique à quartz…

Longines n’a jamais abandonné le quartz, mais il est vrai que cette technique est aujourd’hui revalorisée. Les gens ont la mémoire courte. Quand j’étais jeune, les montres mécaniques étaient tombées en disgrâce et tout le monde voulait une montre à quartz. Grâce à la chronométrie, nous avons été les inventeurs de la technique à quartz pour mesurer le temps. Dès 1964, nous avons présenté une machine pour les compétitions sportives reposant sur cette technique.

Ensuite, le quartz est toujours resté très populaire chez Longines, ce qui s’explique par le fait que nous vendons beaucoup de montres à la gent féminine. Là aussi, nous bousculons un peu la tradition dans le monde de l’horlogerie Swiss Made.

Pour la Conquest VHP, nous avons mis la barre très haut : nous avons donné pour mission à nos ingénieurs de concevoir la montre la plus précise au monde et nous avons poussé le défi encore plus loin en leur demandant que ce modèle ne soit la source d’aucune préoccupation pour celui ou celle qui le porte. C’est ainsi qu’ils y ont placé une pile à la durée de vie exceptionnellement longue, qui signale quand il est temps de la changer. Nous avons aussi consacré une attention particulière à la neutralisation des effets magnétiques, qui sont l’ennemi par excellence de toutes les montres.

Nous aurions pu créer une montre connectée pour obtenir ce haut degré de précision, mais ce n’était pas notre volonté. Nous sommes des fabricants de montres, pas d’appareils électroniques, et nous ne voulons pas soumettre nos clients à plus d’ondes encore. La Conquest VHP a été présentée l’année dernière et nous en proposons à présent une nouvelle variante : la GMT. Cela nous paraissait un choix logique, étant donné que les gens voyagent de plus en plus souvent. Par ailleurs, nos clients peuvent télécharger une application permettant de cocher la ville de destination. Grâce à un faisceau lumineux émis par le téléphone, la montre se règle sur l’heure de la destination, tandis que l’heure à domicile est indiquée par une quatrième aiguille.

Mais ce n’est pas tout : quand l’heure est perturbée par le contact avec un champ magnétique, les aiguilles sont « gelées » avant d’être réglées à nouveau. Le processus est le même après un choc important.

Évolution continue

Fidèles à notre tradition, le client ne doit pas débourser une fortune pour acquérir ce spécimen de haute technologie. Une VHP est déjà disponible à moins de 1 000 euros, ce qui fait honneur à notre volonté d’offrir le luxe à prix accessible.

Le temps ne s’arrête pas et l’évolution encore moins. Qu’est-ce qui vous a le plus marqué au cours de votre longue carrière ?

« Tout a changé. Quand on partait en voyage il y a vingt-huit ans, c’était sans téléphone, sans connexion et… sans stress ! On partait quinze jours en Extrême-Orient et on envoyait tout au plus un fax en cas d’urgence. Deux semaines plus tard, on revenait au bureau et on s’y remettait.

Aujourd’hui, nous vivons à un rythme de sept jours sur sept, vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Mais la production de montres est restée relativement identique : nous travaillons toujours dans une manufacture industrielle, où chaque montre parcourt le même processus qu’il y a trente ans. Ce qui s’est radicalement amélioré, c’est la qualité. La chasse aux poussières a atteint des sommets. Le souci de la qualité et du marketing s’est beaucoup accru.

Mais le plus important, c’est peut-être qu’il y a trente ans, les gens ne s’achetaient que deux montres au cours de leur vie tandis qu’aujourd’hui, on en porte une pour chaque occasion. On a une montre pour faire du sport, pour aller travailler, pour une soirée, ou pour marquer une occasion spéciale. En Asie plus encore qu’en Europe, la montre est devenue un objet usuel. Il n’est pas rare de posséder cinq, dix, voire quinze montres et tout cela est le résultat du phénomène initié par Swatch.

Swatch a ouvert le marché et a créé une révolution dans l’horlogerie. Nicolas Hayek a fait de la montre un bien de consommation quotidien. Et c’est grâce à Swatch que sont apparus les clients qui se mettent à multiplier les achats de montres. Tout cela pour dire que Nicolas Hayek était un visionnaire dont le Swatch Group garde aujourd’hui l’esprit.»

Longines World’s Best Racehorse

Longines World’s Best Racehorse

" L’atmosphère de ce type d’événement correspond à cent pour cent aux valeurs que nous défendons : l’élégance, la tradition et la performance" JUAN-CARLOS CAPELLI

Pour rester dans l’émotion,
inscrivez-vous à notre newsletter

loader